prison de haute sécurité France

France : la nouvelle prison haute sécurité à Vendin-le-Vieil a ouvert ses portes

SOURCE

 

À Vendin-le-Vieil, la prison haute sécurité accueille ses premiers détenus depuis quelques jours. Les surveillants syndiqués espèrent que leur arrivée au compte-gouttes évitera les écueils de la prison « jumelle » d’Alençon – Condé-sur-Sarthe, la première du genre en France, qui a été l’an dernier le théâtre de gros problèmes.

1. Le contexte.

La maison centrale haute sécurité de Vendin-le-Vieil n’est pas la première du genre en France. Elle a une « sœur » dans l’Orne, à Condé-sur-Sarthe. Celle-là accueille des détenus réputés difficiles, purgeant de longues peines, depuis 2013. Et l’an dernier, elle a beaucoup fait parler d’elle en raison de nombreux problèmes disciplinaires, agressions, prise d’otage (lire ci-dessous). Dans le milieu pénitentiaire, les regards sont donc braqués sur la maison centrale de Vendin, qui réunira aussi des détenus dits difficiles, ayant écopé de longues peines et ayant été « transférés » de prison en prison.

2. La situation vendinoise.

Les clés ont été remises à l’administration pénitentiaire en septembre, la prison a depuis fonctionné à blanc avec les premiers personnels qui devaient s’approprier cet outil de travail haute sécurité. Une dizaine de premiers détenus sont arrivés début mars et pour le moment, 150 agents sont affectés à la prison de Vendin. « Les détenus devraient arriver par dizaines jusqu’à atteindre une cinquantaine en septembre, explique Nicolas Bihan, délégué interrégional du Syndicat pénitentiaire des surveillants (SPS), en contact avec des agents vendinois arrivés en janvier. Le directeur a prévenu que les premiers arrivés étaient plutôt calmes mais que les prochains seraient de plus en plus difficiles. Ils sont pour l’instant en période de rodage. »

Dans la comparaison avec la prison de Condé, un point important rassure le représentant syndical : « Pour la prison d’Alençon-Condé, de nombreux agents étaient des jeunes sans expérience qui prenaient pour certains leur premier poste, ce qui est très difficile dans un tel établissement, raconte-t-il. Cette fois, à Vendin-le-Vieil, il y a beaucoup d’anciens pour la simple raison que bon nombre de surveillants passent le concours dans le Nord, sont affectés dans une autre région et attendent souvent plus de dix ans pour revenir dans la région. Nombre d’entre eux ont donc demandé à venir à Vendin, ce sont des agents aguerris, des anciens avec de l’expérience et une base solide. »

3. Les craintes syndicales.

« L’effectif des agents pour le moment est suffisant puisque le nombre de détenus est faible mais nous restons très vigilants sur l’évolution de ce nombre à mesure que l’effectif des détenus augmentera, nous avons des réserves par rapport à ça, note Nicolas Bihan. Nous prévoyons d’ailleurs une première visite de notre délégation syndicale en avril ou mai, puis une autre en fin d’année. Par ailleurs, nous souhaitons l’établissement d’un règlement intérieur bien précis et des sanctions disciplinaires à la hauteur de ce qui sera commis par les détenus car c’est justement le trop grand laxisme et l’absence de sanctions qui mène à des problèmes comme à Condé. C’est un cercle vicieux. »<cci:mvdn_puce class=”macro” displayname=”MVDN_PUCE” name=”MVDN_PUCE”>


Tagged:


About

Prison activist and editor. Currently preparing a book on the introduction of maximum security prisons in Belgium and Europe, including the practice of solitary confinement. In 2008, Luk started the Belgian Prisoners' Family & Friends Association. (http://familiesfriendsassociation.blogspot.be/ In 2009, with Farida Aarrass he launched the Campaign Free Ali Aarrass (www.freeali.eu ). In 2012 he organised the Committee of the Families of European detainees in Morocco (http://prisonnierseuropeensaumaroc.blogspot.be/). Luk Vervaet is the author of « Le making-of d'Anders B. Breivik » (Egalité=Editions, 2012), « Nizar Trabelsi : Guantanamo chez nous ? (Editions Antidote, 2014). He is co-author of « Kim et Ken, mes enfants disparus » (Editions Luc Pire, 2006), « Condamnés à la prison? Ecrits sur un monde caché » (Revue Contradictions, 2008) et « L'affaire Luk Vervaet : écrits sur un interdit professionnel » (Revue Contradictions, 2011). Contributions : « Etats généraux sur les conditions carcérales en Europe : La condition pénitentiaire, regards belges, français et européens"» (2010, éditions MGER) ; « The violence of incarceration: a response from mainland Europe »(2010, Race & Class) ; « Gevangenissen: spiegel van onze samenleving » (2013, MO Mondiaal Nieuws) Publishing house : www.antidote.be


'France : la nouvelle prison haute sécurité à Vendin-le-Vieil a ouvert ses portes' have no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

Images are for demo purposes only and are properties of their respective owners. Old Paper by ThunderThemes.net Admin by Numic