Vottem

La prison dans la prison à Vottem : ” L’aile sécurisée”

“Il a passé 25 ans en prison dont un moment dans l’aile de haute sécurité à Bruges. Il a purgé l’intégralité de sa peine. Il devait être libéré sous conditions : quitter le territoire, ce qu’il avait promis d’exécuter. Mais un jour avant sa libération officielle, il est transféré au centre fermé de Vottem en vue de son expulsion ! Vers l’Algérie ou vers la France, étant donné qu’il a les deux nationalités…. Il inaugure la nouvelle aile, une prison dans la prison, qui a été aménagée au départ pour les soit-disant « criminels» qui sortent de prison et également d’après Maggie De Block pour les « dont le comportement nécessite une surveillance et un suivi particulier » (Entendez par là les récalcitrants au système, ceux et celles qui ont décidé de ne pas se laisser traiter de cette manière). Il n’y a aucun détenu. Il est le premier et pense pendre la crémaillère tout seul !
« Y’a des caméras partout, même dans ma cellule y’a une caméra et un micro !… »

LIRE L’ARTICLE, cliquez ICI

See video RTC Liège  here

RTBF.BE info 17 mai 2014 : “… Depuis 2006, l’Office de Étrangers mène une réflexion sur les alternatives au régime collectif au sein des centres fermés. Maggie De Block, Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration explique “qu’on avait besoin d’un centre fermé avec la possibilité d’héberger des gens dans un régime plus isolé. Quand il y a des gens avec des comportements inappropriés, ça pose des problèmes de sécurité”. Ces comportements inadaptés peuvent être de différentes natures. Jean-François Jacob, directeur du Centre Fermé de Vottem dresse quelques exemples:Des résidents agressifs verbalement, physiquement. Des auto-mutilateurs, des racketteurs. C’est un type limité de population qu’on a déjà actuellement. Sauf que dans un système communautaire, leur gestion était difficile. Maintenant, on a un véritable outil pour nous et pour les autres centres fermés puisque c’est un projet unique“.



About

Prison activist and writer. Actually preparing a book on the introduction of maximum security prisons in Belgium and Europe, including the practice of solitary confinement. In 2008, Luk started the Belgian Prisoners' Family & Friends Association. (http://familiesfriendsassociation.blogspot.be/ In 2009, with Farida Aarrass he launched the Campaign Free Ali Aarrass (www.freeali.eu ). In 2012 he organised the Committee of the Families of European detainees in Morocco (http://prisonnierseuropeensaumaroc.blogspot.be/). Luk Vervaet is the author of « Le making-of d'Anders B. Breivik » (Egalité=Editions, 2012), « Nizar Trabelsi : Guantanamo chez nous ? (Editions Antidote, 2014). He is co-author of « Kim et Ken, mes enfants disparus » (Editions Luc Pire, 2006), « Condamnés à la prison? Ecrits sur un monde caché » (Revue Contradictions, 2008) et « L'affaire Luk Vervaet : écrits sur un interdit professionnel » (Revue Contradictions, 2011). Contributions : « Etats généraux sur les conditions carcérales en Europe : La condition pénitentiaire, regards belges, français et européens"» (2010, éditions MGER) ; « The violence of incarceration: a response from mainland Europe »(2010, Race & Class) ; « Gevangenissen: spiegel van onze samenleving » (2013, MO Mondiaal Nieuws)


'La prison dans la prison à Vottem : ” L’aile sécurisée”' have no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

Images are for demo purposes only and are properties of their respective owners. Old Paper by ThunderThemes.net Admin by Numic